✎ Trek Népal- Le passage à l’immensité (Partie 3/4)

Dans notre dernier article, nous vous avons laissé au moment où nous avons décidé quitter les sentiers sauvages de la vallée de Nar Phu afin de faire demi-tour pour rejoindre le chemin touristique. En effet, la douleur à la hanche de Léa étant trop intense, nous avons pris la sage décision de revenir sur un itinéraire où nous pourrons avoir facilement de l’aide en cas de problème.

Pour éviter de passer trop de temps sur le récit de notre trek, nous faisons un bond dans le temps et nous nous retrouvons deux jours plus tard. Nous avons jugé important de prendre ce temps pour se reposer et voir ce qu’il en est. Par chance, c’est bien du repos que Léa avait besoin pour se remettre sur pied. Nous avons donc passé 2 jours à Chame. Situé à 2800 mètres d’altitude, c’est un village charmant où nous avons notamment profité des eaux thermales en plein air à 40°C.

Dharmasalla – Chame – 3h30 de marche

IMG_0204

L’eau provient directement de la terre, la température avoisine les 45°C

 

➳ Nous foulons les grandes étendues de l’Annapurna

Nous partons avec précaution en direction d’Upper Pisang (3000m) et au fur et à mesure que nous avançons dans notre trek, nous remarquons une nouvelle fois que les paysages changent. Les montagnes blanches, qui nous semblaient jusque-là très éloignées, nous entourent totalement. En effet, les sentiers que nous empruntons semblables à des plaines sont entourés de montagnes vertigineuses.

IMG_6258

A cette altitude nous remarquons que la végétation commence à s’appauvrir. Les arbres alors nombreux jusque-là sont visibles que par endroit. Par ailleurs, il y a une plante qui pousse sans difficulté à cette altitude, c’est le cannabis. Bien que cela soit étrange, ici cette plante est cultivée par les népalais non pas dans l’unique utilisation de la fumer mais dans la fabrication de divers choses comme de la maroquinerie. Pour la plupart, ils sont vendus à Katmandou ou Pokhara.

Chame – Upper Pisang – 5h de marche

IMG_6339

Nous dormons à Upper Pisang après 5h de marche et le lendemain, c’est direction Brakha. Cette étape à 3400 mètres d’altitude est connue pour les randonneurs qui souhaitent faire l’ascension d’un lac glacé à 4600 mètres d’altitude. C’est une randonnée assez difficile de 8h aller-retour avec il y a 1200 mètres de dénivelé positive à parcourir. Nous ne le ferons pas car même si Léa se sent mieux, nous ne voulons pas tenter le diable et restons 1 jour sur place pour profiter des alentours.

Upper Pisang – Brakha – 4h de marche

IMG_6320

➳ Des visites qui nous ont marqué.

Le lendemain, en compagnie de notre guide nous visitons dans les hauteurs du village de Brakha, un petit temple dans lequel les lamas viennent écrire les textes bouddhistes. Malheureusement, quand nous sommes arrivés devant la porte du temple, celle-ci été fermée. Nous pensions faire demi-tour à notre hôtel mais au lieu de cela, nous avons assisté à un spectacle unique. Notre guide s’est dirigé en direction d’une vallée et il s’est mis à crier de toutes ses forces des mots en népalais. C’est très étonné et mort de rire que nous lui demandons pourquoi fait-il cela. Il nous explique qu’en criant ces quelques mots, le lama devrait revenir de la montagne et venir nous ouvrir le temple. Croyez-le ou non, ce n’est pas le lama mais le concierge qui a entendu les hurlements de notre guide qui s’est déplacé pour nous ouvrir la porte juste pour le guide et nous deux. En plus de cela, nous avons eu le droit à une visite privée, n’est-ce pas génial ?

IMG_6461

Sur le chemin du temple, nous récoltons des prunes, elles sont un peu acide

Le jour d’après, nous partons pour Manang. Il s’agit du village le plus grand sur l’itinéraire du tour des Annapurnas. Il est niché à 3600 mètres d’altitude. Depuis Bhraka, la marche est très courte (1h) et pourtant nous arrivons essoufflé. C’est la première fois que nous ressentons l’altitude et c’est une sensation assez étrange. A croire qu’on pourrait être essouflé en laçant ses chaussures.

IMG_6497

Le village de Manang

La chance pour nous, c’est qu’en décidant de rebrousser chemin après nos aventures dans la vallée de Nar Phu, nous avions des jours en trop. Nous décidons alors de rester une journée avant de repartir afin de s’acclimater. Honnêtement, je pense que cela devrait être fait par tous les voyageurs car que vous soyez, petit, gros, maigre ou musclé, tout le monde est susceptible de déclencher des symptômes du mal d’altitude et ce n’est pas à prendre à la légère.

Brakha – Manang – 1h de marche

Nous ferons un article pratique où nous expliquerons comment se préparer au mal d’altitude.

Nous profitons de notre journée off pour visiter un temple en construction situé à Manang. Lorsque nous le visitons, il était en train d’être peint à la main par 5 népalais, qui esquissent des images religieuses avec une véritable précision. Ils travaillent dessus depuis déjà 11mois. Nous voyons également un népalais poser des feuilles d’or sur une statue géante de Bouddha. Une visite géniale, nous nous sommes sentis privilégié de voir ce spectacle.

IMG_0374

C’est impressionnant le travail qu’ils ont déjà réalisé.

 

➳ La haute montagne, c’est maintenant.

C’est à partir de Manang (3600m d’altitude) que les premières sensations de mal d’altitude peuvent se faire ressentir. Une personne sur deux est susceptible d’être touchée, et cela peut devenir un véritable handicape pour la suite du trek. L’acclimatation est donc essentielle au risque de subir d’important maux de tête, des nausées et vomissements, ou plus grave des œdèmes (pulmonaires et cérébrales). Par chance, nous n’avons pas eu à subir le mal d’altitude, peut-être aussi grâce à un couple d’Allemands expérimentés, qui nous ont conseillés de boire 4L d’eau par jour. De plus, notre itinéraire était fait de manière à ce que nous montions relativement progressivement.

IMG_6658

Une fois passé Manang, nous faisons la connaissance d’un couple de français qui effectuent le même périple que nous. Sébastien fait notamment l’ascension du Thorong Peak à la même date que celle que nous avons prévu. Nous poursuivons donc notre chemin ensemble. Les distances que nous parcourons sont de plus en plus courtes, mais aussi de plus en plus intenses, du fait du manque d’oxygène qui se fait ressentir, mais également à cause du froid qui est de plus en plus présent. Il s’agit de notre première immersion en haute montagne.

IMG_6736

Sur notre chemin, nous croisons la route des plusieurs Yaks, c’est impressionnant.

Nous marchons en direction de Ledar situé à 4200 mètres d’altitude. C’est pour nous un record. Nous ne sommes jamais monté aussi dans notre vie. Les paysages jusque-là étaient magnifiques mais là ils sont extraordinaires.

IMG_6668

A Ledar, nous prenons notre dernière douche chaude avant notre ascension. Le mal d’altitude ne se fait toujours pas sentir pour nous. En revanche le couple de français et notamment Amandine souffre de quelques maux de tête. Elle commande alors des thermos géantes de thé et cela passe progressivement.

La nuit est froide à 4200 mètres d’altitude, les températures chutent dans la nuit à 2°C. Notre sac de couchage 15°C est trop fin, nous prenons des couvertures supplémentaires et cela nous suffira pour bien dormir.

Manang – Ledar – 4h de marche.

➳ Nous dépassons la hauteur du Mont Blanc.

Le lendemain les choses sérieuses commencent réellement. En partance de Ledar, nous devons rejoindre le Thorung High Camp à 4944 mètres d’altitude. C’est l’étape la plus dur de notre trek. Le chemin n’est pas progressif. Par endroit il y a eu des glissements de terrain et nous devons donc parfois redescendre pour ensuite remonter. L’altitude se fait davantage ressentir que les jours précédents. Nous prenons le rythme des français devant nous et cela semble nous convenir car nous retrouvons notre souffle.

A l’arrivée, nous avons le sentiment d’avoir accompli quelque chose. Après le déjeuner, nous allons sur un promontoire et c’est officiel, nous atteignons la hauteur symbolique des 5000 mètres d’altitude.

IMG_6851

Nous en profitons pour mitrailler de photos ce paysage qui me laisse encore sans voix.

Ledar – Thorung High Camp – 3h30

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s